Qui

Le Groupe du Vendredi vise à apporter des idées pour la société en interaction avec celle-ci, dans tous ses aspects et composantes. Il est soutenu par la Fondation Roi Baudouin.

Par le biais d’analyses et d’études stratégiques, le groupe veut enrichir le débat public et politique d’idées nouvelles mais réalistes. Ce groupe représente un forum unique, composé de jeunes prometteurs provenant de divers horizons, qui prendront du temps pour la réflexion et le débat.

Le ‘Groupe du Vendredi’, est un groupe de jeunes talents belges (de 25 à 35 ans) déterminés à améliorer l’état de notre société. Pour ce faire, ils préparent des documents stratégiques sur des défis clés et alimentent le débat d’idées et d’éléments nouveaux.

Chaque document stratégique passe par un long processus de réflexion. Il est d’abord soumis à un panel élargi, également composé d’experts et de praticiens. Ensuite, il est revu et amendé par les membres du groupe et par une sélection de correspondants. Le texte final est diffusé à grande échelle.

Membres

Nicolas Baise

Nicolas Baise (1982) est Principal au Boston Consulting Group où il conseille les directions d’entreprises belges et internationales sur des questions stratégiques, organisationnelles ou opérationnelles et accompagne ces organisations dans d’importants chantiers de transformation. Actuellement basé à Bruxelles, il a également exercé ces activités à Mumbai (Inde). Engagé dans l’associatif, Nicolas a présidé le mouvement des Kots à Projets de l’UCL et a été vice-président de l’Assemblée Générale des Etudiants de Louvain. Il a également travaillé en Afrique pour l’ONG Louvain Coopération au Développement. Nicolas est Ingénieur de Gestion (UCL) et détient un Master in International Management de la Community of European Management Schools (CEMS).

An Beazar

An Beazar (1980) est avant tout une véritable entrepreneur. Diplômée en génie civil (Université de Gand) et en musique (Conservatoire de Gand), elle a fondé en 2010 Enprove, une entreprise innovante qui aide les organisations à réduire leur consommation énergétique et leurs émissions de CO2 en renforçant leur efficacité énergétique. L’entreprise est en pleine croissance et fait ses premiers pas à l’échelle mondiale. En 2012, An a reçu le prix « Jeune entrepreneur prometteur » décerné par Markant et Unizo. Elle est également membre du conseil d’administration de l’hôpital de Dendermonde et experte en innovation pour l’agence flamande de l’innovation et de l’entreprenariat. Elle a en outre été sélectionnée par la VRT pour intégrer le groupe « Straffe Madammen », un projet visant à donner plus de visibilité dans les médias aux femmes expertes.

Abdelkarim Bellafkih

Abdelkarim Bellafkih (1986) a obtenu son Master en ingénierie à la VUB et a commencé sa carrière en tant qu’ingénieur de projet auprès du gouvernement flamand – Agentschap Wegen en Verkeer (l’agence des routes et de la circulation) en 2009. Il a également été chef de formation en chimie à l’AP Hogeschool à Anvers, où il s’est focalisé sur la réforme de cette formation. Depuis 2014, il travaille de nouveau comme ingénieur de projet à l’Agentschap Wegen en Verkeer, où il est responsable de la mise sur pied et de la coordination de diverses installations électromécaniques le long des routes. Il est en outre président et animateur d’une organisation de bénévoles dans la région anversoise. En raison de son contact et de son intérêt pour la jeunesse, il est également membre de diverses Assemblées générales, où il essaie surtout de représenter la voix des jeunes. Bref, ses spécialisations concernent la technique et l'innovation, l'entrepreneuriat et la jeunesse.

Aline Buysschaert

Aline Buysschaert (1988) a étudié l’économie à l’UCL ainsi que le développement et la finance à l’université de Johns Hopkins (Washington, D.C.) en tant que fellow de la Belgian American Educational Foundation (BAEF). Après avoir travaillé à la Commission européenne en tant que Blue Book Trainee de la DG MARKT et dans un incubateur d’entreprises sociales en Afrique du Sud, Aline est aujourd’hui analyste financière chez Kois Invest, un fonds d’investissement social. Elle termine également cette année un certificat en éthique économique et sociale à la Chaire Hoover de l’UCL.

Morad Chahboun

Morad Chahboun (1986), Morad est Ingénieur de Gestion de la Solvay Business School (2009). Il est actuellement le Sales Manager de la société Alkemyka, une entreprise spécialisée dans la commercialisation de produits industriels. Ayant grandi dans les quartiers populaires de Bruxelles, il s’est impliqué très tôt dans différents mouvements associatifs. Il a notamment participé à l’écriture de la pièce « 381 jours » de l’association Ras El Hangout ASBL sur le Mouvement des Droits Civiques et il est l’un des co-fondateurs de deux associations dans lesquelles ils exercent divers responsabilités. La première est Talented Youth Network (TYN) ASBL, une association qui travaille sur la confiance en soi & l’implication sociétale des jeunes dans leur diversité & Molengeek, un écosystème d’Innovation au coeur de Molenbeek visant à faire rencontrer le monde de la technologie avec celui des Molenbeekois et non-Molenbeekois. A part cela, Morad adore apprendre, courir, rire et par-dessus il adore tout sa ville, Bruxelles.

Nathan Daems

Nathan Daems (1983) est un musicien multi-instrumentiste, qui joue entre autres du saxophone, de la flûte et du ney, de la washint et du kaval. Il a commencé sa carrière comme membre, entre autres, de l’Antwerp Gipsy-Ska Orkestra et de Maguaré. En 2010, il a gagné avec le Nathan Daems Quintet le concours Jong Jazztalent du Festival de jazz de Gand. Daems s’est ensuite plongé dans le mélange de musique orientale et de jazz, puis il a fondé deux groupes, Ragini Trio et Black Flower. Le premier album ‘Ragini’ du Ragini Trio est sorti en 2013. Black Flower a sorti en 2014 son premier album Abyssinia Afterlife, qui a fini à la 87e place des World Music Charts Europe 2014. Daems a ensuite encore fondé le Nathan Daems Karsilama Quintet, qui joue une musique des Roms de Turquie. Daems était l’un des musiciens qui ont participé à la bande sonore de Thank God It’s Friday des réalisateurs de documentaires Jan Beddegenoodts et Niel Iwens. En 2015, il a composé la bande sonore du long métrage palestinien Love, Theft and Other Entanglements du réalisateur Muayad Alayan. Ce film a été présenté en première à la Berlinale en février 2015. Le dernier groupe de Daems se nomme Collective N Trance, une combinaison de rythmes soufis séculaires, de jazz et de percussions afro-brésiliennes.

Paul Dermine

Paul Dermine (1989) Paul réalise actuellement un doctorat en droit de l'Union Européenne à l'Université de Maastricht (Pays-Bas). Il a étudié le droit et les sciences politiques à l'Université Catholique de Louvain (Belgique), au Collège d'Europe et à l'Université de New York en tant que Hauser Global Scholar. Entre 2013 et 2015, Paul a pratiqué le droit administratif et constitutionnel au Barreau de Bruxelles, au sein du cabinet Stibbe. Depuis 2015, Paul se consacre pleinement à la recherche académique. Son travail se concentre sur le système institutionnel de l'Union Européenne, le droit de l'Union économique et monétaire et la nouvelle gouvernance de la zone Euro.

Sam Deltour

Sam Deltour (1985) est assistant en psychiatrie à la Katholieke Universiteit Leuven. Dès son jeune âge, il rêvait de réaliser une expédition en Alaska avec des chiens de traineau et il a réussi à combiner ses ambitions sauvages avec ses études. Il a ainsi parcouru près de 20.000 km avec des chiens de traineau dans le grand Nord. Il a participé à divers concours internationaux de 1600 km et, en 2012, il a établi le record du monde de la plus longue expédition autonome en Antarctique, à savoir 5013 km en 73 jours. Il se penche volontiers sur les questions humaines et partage avec plaisir ce que la nature lui a enseigné avec les autres.

Yves-Alexandre de Montjoye

Yves-Alexandre de Montjoye (1983) est chargé de cours et assistant professeur à l’Imperial College London, il est chercheur scientifique au MIT Media Lab, et chercheur postdoctoral au Harvard IQSS. Il a récemment obtenu son doctorat en Computational Privacy (vie privée computationnelle) du MIT. Sa recherche vise à comprendre quel est l’impact de l’unicité du comportement humain sur la vie privée des individus – à travers la réidentification ou l’inférence – dans des ensembles de métadonnées à grande échelle comme les téléphones mobiles, les cartes de crédit ou les données de navigation. Yves-Alexandre a récemment été nommé Innovateur de moins de 35 ans pour la Belgique (TR35). Sa recherche a été publiée dans Science and Nature SRep. et couverte par les médias suivants : BBC, CNN, New York Times, Wall Street Journal, Harvard Business Review, Le Monde, Die Spiegel, Die Zeit, El País ainsi que dans ces TEDx talks. Son travail sur les défaillances de l’anonymisation est apparu dans des rapports du Forum économique mondial, des Nations Unies, de l’OCDE, de la FTC et de la Commission européenne. Avant de rejoindre le MIT, il était chercheur au Santa Fe Institute au Nouveau-Mexique. Yves-Alexandre a travaillé pour le Boston Consulting Group et il est intervenu comme expert tant pour la Fondation Bill & Melinda Gates que pour les Nations Unies. Il est membre du Groupe consultatif de l’OCDE sur la Gouvernance des données de santé. Sur une période de 6 ans, il a obtenu un Master de Louvain en Mathématiques appliquées, un Master (Centralien) de l’École Centrale Paris, un Master de la KULeuven en Ingénierie mathématique ainsi que son Bachelor en ingénierie à Louvain.

Michiel De Muynck

Michiel De Muynck (1985) est rattaché à l’Institut de Droit Fiscal de l’Université de Gand. Il a obtenu un doctorat en droit à cette même université et était un Visiting Scholar à l’Université de Columbia (New York). Michiel a travaillé depuis 2013 pour le département Sociétés et Finances du bureau d’avocat Stibbe où il conseillait des institutions financières, des entreprises et des gouvernements sur une grande variété de transactions financières belges et internationales, avant de rejoindre la banque ING. Michiel écrit et débat régulièrement sur les question de droit financier et bancaire.

Thomas Dermine

Thomas Dermine (1985)est consultant pour McKinsey & Company à Bruxelles où il conseille ses clients en matières financières. Thomas a coordonné le premier Social Impact Bond, un instrument financier innovant qui a pour but de combattre les inégalités sociales, en Europe continentale. Auparavant, il a travaillé en tant que conseillé pour le Ministre pour le Climat et l’Energie Paul Magnette, le Capital Development Fund des Nations Unis à New-York, et le Harvard Social Impact Bond Technical Lab. Thomas a également participé à la délégation européenne jeune du G20 en Russie en 2013. Thomas a obtenu des maîtrises en Politique Publique à la Harvard Kennedy School , en ingénierie de gestion (Solvay) et en sciences politiques (ULB). Il est membre des Global Shapers du World Economic Forum et d’Altius, un think-tank basé à Oxford.

Arthur Ghins

Arthur Ghins (1990) est doctorant et assistant en théorie politique à l’université de Cambridge. Sa recherche porte sur la place de la religion dans la pensée politique française moderne. Arthur est chercheur associé au Cambridge Institute on Religion and International Studies (CIRIS), et a travaillé comme enseignant bénévole en science politique pour Oxford and Cambridge Summer School et l’école pour réfugiés Pierre Claver (Paris). De janvier à juin 2017, il est chercheur invité à Sciences Po Paris. Arthur est détenteur de diplômes de master en droit, philosophie et théorie politique, respectivement de l’Université catholique de Louvain, de la KU Leuven, et de la London School of Economics.

Nathalie François

Nathalie François est Manager au sein du Cabinet de conseil YCE Partners, spécialisé dans le secteur de la protection sociale, à Paris. Elle y accompagne quotidiennement des acteurs publics et privés dans leurs projets de transformation et d'adaptation aux mutations juridiques, numériques et concurrentielles du secteur. Nathalie est diplômée de la faculté de droit de l'Université Libre de Bruxelles, avec une spécialisation en droit public et administratif. Inscrite au Barreau de Bruxelles, elle a pratiqué le droit public des affaires de 2007 à 2016 au sein du cabinet Stibbe, principalement dans le cadre de projets d’infrastructure publique et en legistique (ex. transposition de directives visant à lutter contre la discrimination). Nathalie a également été assistante en faculté de droit de l’Université Libre de Bruxelles pendant 8 ans. Elle a réalisé en 2017 un Master en Business administration de l'EM Lyon Business school à l’occasion duquel elle a développé un outil de mesure du niveau d’agilité des organisations.

Laurent Hanseeuw

Laurent Hanseeuw (1985) est dirigeant d'entreprises familiales. Préalablement, il a été économiste et consultant au sein des départements conseils de KPMG et Cushman & Wakefield et a travaillé au sein du think-tank belge Itinera Institute. Il intervient régulièrement dans la presse belge sur des thèmes économiques et sociétaux. Il a également donné cours d'économie politique pendant six ans à l'Université Libre de Bruxelles. Il est diplômé de l'Ecole de Commerce Solvay (2008) et du Collège d'Europe à Bruges (2009). Il est membre du Groupe du Vendredi depuis 2013.

Pierre Harkay

Pierre Harkay (1984) travaille comme Conseiller Energie & Climat à la Fédération des Entreprises Belges. Auparavant il a travaillé comme Research Analyst pour CBRE et Economic Advisor à l’ambassade britannique à Bruxelles. Pierre a étudié l’économie à l’Université Catholique de Louvain et à l’Universiteit Maastricht et fait un stage à la Banque Degroof. Après deux années à la Banque nationale de Belgique, il a repris des études à Paris pour suivre un Master spécialisé en Ingénierie et Gestion de l’Environnement à l’Ecole des Mines et a travaillé chez EDF avant de rejoindre l’ambassade. Pierre a un intérêt marqué pour les questions socio-économiques, énergétiques et les problématiques liées au changement climatique et économie de marché.

Audrey Hanard

Audrey Hanard (1985) est manager chez Telos Impact, un cabinet de conseil spécialisé dans la gestion stratégique de portefeuille philanthropique et dans le conseil en impact investing pour des individus qui souhaitent donner du sens à leur patrimoine en soutenant l’innovation sociétale. Elle est co-fondatrice de la start-up Spectralys Biotech, une start-up offrant des services d’analyse de protéines aux entreprises biopharmaceutiques, et a travaillé en tant que consultante pour McKinsey & Company pendant plus de 5 ans, où elle a principalement conseillé ses clients dans le secteur gouvernemental et pharmaceutique, ainsi que planché sur des questions publiques liées à l'enseignement et aux soins de santé. Elle a également été active en affaires européennes lors de la dernière présidence par la Belgique du Conseil de l'UE, successivement au sein du SPF Affaires Etrangères (SOLVIT, marché commun) et de la Représentation Permanente (Relais inter-institutionnel avec le Parlement européen). Audrey est ingénieure de gestion de formation (Solvay Brussels School, ULB) et détient un Master of Public Administration de l'université de Columbia à NY.

Maxime Parmentier

Maxime Parmentier (1985) est directeur de la stratégie d’achat du Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme à Genève, une des plus importantes institutions internationales dans le domaine de la santé publique. Maxime est en charge d’initiatives stratégiques de transformation et d’innovation pour lutter contre les 3 maladies dans les 140 pays où l’organisation est active. Maxime a une carrière hybride entre le secteur public et privé, dont 5 ans dans le cabinet de conseil McKinsey où il se concentrait sur les problématiques d’environnement durable comme chef de projet. Passionné par la mise en œuvre de modèles innovants pour réduire les inégalités sociales, Maxime est impliqué dans plusieurs projets dont l’implémentation de Social Impact Bonds en Europe. Maxime est Ingénieur de Gestion (UCL) et détient un Master in International Management de la Community of European Management Schools (CEMS) ainsi qu’un Master en International Economic Policy de l’université de Columbia à New York.

Sam Proesmans

Sam Proesmans (1988) est assistant en médecine interne à l’hopital universitaire d’Anvers. Pendant ses études il a fait de nombreux projets et stages en Asie, Amérique Latine et en Afrique. Il a notamment entrepris un voyage de plus de 12 000 km avec un petit avion de sport qui était destiné à effectuer des missions humanitaires en République Démocratique du Congo. Il poursuit une formation en médecine tropicale à l’Université d’Anvers et a obtenu un master en santé publique à l’université de Columbia à New York.

Brieuc Van Damme

Brieuc Van Damme (1983) est économiste et le fondateur et consultant-manager du bureau de conseil Bære Craft. Préalablement, il était chef cabinet adjoint de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique Maggie De Block. Il a également conseillé le vice-premier ministre Alexander De Croo en matière de santé et affaires sociales. Brieuc siégeait au Conseil général de l’INAMI et au Conseil d’administration du Centre fédéral d’expertise des soins de santé belge (KCE). En 2013 Brieuc a également été le co-fondateur du Groupe du Vendredi, plateforme politique pour jeunes d'horizons divers soutenue par la Fondation Roi Baudoin, qu'il a présidée jusqu'en 2017. Il a travaillé en tant que chercheur au think tank Itinera et a enseigné un cours d’économie aux universités de Gand et d'Anvers. Brieuc a publié une dizaine d’analyses politiques et écrit le livre « L’or gris » (Roularta, 2010). Par le biais de cartes blanches, d’entretiens et de conférences, il intervient régulièrement dans le débat public. Il navette entre la capitale de l’Arctique, Tromso (NO) et le centre politique de l’Europe, Bruxelles.

Magali Caroline Van Coppenolle

Magali Caroline Van Coppenolle (1988) a étudié l’économie internationale à l’Université de Maastricht, et détient un double MPP/ MPA de la Hertie School of Governance, à Berlin, et de la London School of Economics. Elle a débuté sa carrière en étudiant l’impact de divers cadres réglementaires sur le secteur privé en Chine, ainsi qu’en Belgique. Magali est fascinée par tous les aspects de la gouvernance financière, publique et privée. Elle a mené un projet de recherche pour la Banque d’Angleterre, sur les règles macro-prudentielles de Bâle III, avant de relever le défi d’appliquer ces connaissances dans le monde de l’aide à la coopération et au développement. Depuis 2014, elle travaille en tant que consultante sur des projets de gestion et régulation financière avec le Ministère des Finances et la Banque Centrale de Somalie.

Margot Vanfleteren

Margot Vanfleteren (1994) Margot étudie les Sciences de la Santé à l’Université de Maastricht. En 1996, on lui diagnostique un diabète de type 1 à l’âge de deux ans. Elle combine ses études avec différents projets concernant le diabète et la santé publique, de l’Australie à la Norvège. Son but ultime est l’inclusion des patients afin de pouvoir améliorer les soins sur tous les plans, dans le monde entier. Afin de stimuler l’inclusion des patients, elle débat en tant qu’experte patient, elle partage ses expériences avec des experts du point de vue des patients, elle entreprend dans le domaine de la santé publique, elle est Patient Engagement Manager à la Health Bank, elle est active en tant que bénévole dans Beta Change et elle fait part de ses idées sur un blog. Margot a gagné le Lions Young Ambassador Award of the 21st Century pour son travail autour du diabète et elle est Young Leader in Diabetes auprès de la Fédération internationale du diabète.

David Mendez Yépez

David Mendez Yépez (1990) est chargé de campagne pour CNCD-11.11.11 et musicien dans le groupe Chicos y Mendez. David a obtenu des maîtrises en philosophie et en économie à l’Université Catholique de Louvain. Pendant ses études, il a présidé la FEF (Fédération des Etudiants Francophones) et était membre du parlement de la jeunesse.

Youssef Kobo

Youssef Kobo (1988) est politiquement actif au sein du CD&V. Il est un entrepreneur social, un globe-trotter passionné, un faiseur d’opinion, auteur, publiciste et conférencier. Il a été conseiller pour le Secrétaire d’Etat régional bruxellois à l’égalité des chances et pour la société de production Panenka. Actif au sein de la société civile belge sur les questions des droits civiques, de la discrimination et de la politique de la jeunesse, Youssef Kobo écrit essentiellement sur le multiculturalisme, l’Islam, le Moyen-Orient, l’immigration et l’innovation.